Archive pour la catégorie ‘Biographie’

SIBETH NDIAYE OU LE FLAIR POLITIQUE

lundi, mai 8th, 2017
Partager

Le 7 mai 2017 restera dans les mémoires du monde entier pour toujours. Ce jour a vu l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la nation française, un candidat indépendant de 39 ans.

L’élection spectaculaire de ce jeune Chef d’Etat force l’admiration et le respect de tous en particulier des jeunes parce qu’il y a à peine un an, il démissionnait de son poste de ministre pour lancer son projet présidentiel avec quelques proches plus ou moins inexpérimentés.

Parmi ceux-ci, une femme, une africaine, du nom de Sibeth Ndiaye. Sénégalaise de père et togolaise de mère, elle obtient tout juste sa naturalisation en 2016 après de longues années passées en France.  En langue diola, son prénom signifie «  celle qui a remporté beaucoup de combats ». Son rôle autour de Macron, elle explique elle-même par ces mots : « Je travaille au sein d’une équipe. Dans cette équipe, chacun contribue par son regard, son parcours, ses idées, à le conseiller. Il apprécie de pouvoir bénéficier de points de vue différents, parfois divergents. C’est ce qui nourrit sa réflexion propre. Mais à la fin, il est celui qui tranche ».

Sibeth Ndiaye, aux côtés d’Emmanuel Macron dans le cadre de la campagne présidentielle.

 

Titulaire d’un DESS en économie de la santé, elle est passée par la case du syndicalisme étudiant. De tendance strauss-kahnienne, elle est au Parti Socialiste depuis 2002 où elle a été secrétaire nationale en charge de la petite enfance. Ancienne des cabinets d’Arnaud Montebourg et d’Emmanuel Macron à Bercy, elle a aussi dirigé le service de presse de Claude Bartolone au département de Seine-Saint-Denis.

Expliquant ce qui la séduit dans le mouvement En Marche d’Emmanuel Macron, elle affirme que c’est la volonté de transcender les clivages existants, la tentative audacieuse pour essayer autre chose, et le sentiment que ça ne pouvait plus continuer comme avant, que les appareils existants ne répondaient plus aux besoins de la société et  à ses évolutions.

Elle commence par la case syndicalisme étudiant avec une grande envie de changer les choses de manière concrète. Son engagement politique vient plus tard avec l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, en 2002.

Elle se souvient de la première fois que le futur président a réuni son cabinet, il nous a dit une phrase qui m’a marquée : « Ne venez jamais me dire qu’on ne peut pas faire telle ou telle chose parce qu’on ne l’a jamais fait auparavant. »

Avec lui, elle dit partager aussi un amour de la langue française et en particulier de la poésie. Elle raconte qu’au décès de sa mère, il avait eu la délicatesse de lui offrir un livre de Roland Barthes, Journal de Deuil.

Si elle ne se reconnait pas du tout comme un modèle, elle admet que sa carrière professionnelle s’est surtout construite autour de belles rencontres, avec des personnes qui ont su lui faire confiance, tout en faisant tout pour la mériter.

Après avoir vécu l’incroyable ascension d’Emmanuel Macron, son souhait, est que son parcours démontre à tous ceux qui sont susceptibles de donner la chance aux jeunes femmes, que ce qui compte c’est d’abord la personnalité et le fait d’en vouloir.

 

Mila BENDI

AMEENAH GARIB-FAKIMA, PREMIERE FEMME PRESIDENTE DE MAURICE

jeudi, janvier 26th, 2017
Partager

On ne naît pas femme de science, on le devient. En étudiant, mais aussi en s’arrangeant avec l’imaginaire, souvent caricatural et suranné, des ouvreuses de voie dont la figure de proue est une Marie Curie, forte et conquérante, brandissant son deuxième prix Nobel à la face d’un monde outrageusement masculin.

« Pour ma part, lorsque je pense à Marie Curie, je vois une petite dame en robe noire, qui travaille dans son

laboratoire et qui tient bon, malgré les humiliations. » Et Ameenah Gurib-Fakim sait de quoi elle parle. Première femme professeure d’université de l’île Maurice, première doyenne de la faculté des sciences, prix L’Oréal-Unesco 2007 pour son inventaire des plantes de Maurice, la chercheuse a subi harcèlement et discrimination pendant plus de quinze ans.

Et pourtant, dans son bureau de la société Cephyr qu’elle a créée en 2011, au septième étage d’un immeuble sans âme de l’île Maurice, la scientifique rayonne. Elle s’amuse de la collection de bonsaïs – près de 200 – qu’un confrère lui a léguée et qu’elle entretient un peu malgré elle, entre deux voyages. A l’entendre, chacun de ses arbres possède sa personnalité, sa beauté propre. Un peu comme elle. Elle et sa peau sombre, sa coiffure impeccable, ses yeux noisette et son attitude directe, sereine et un brin espiègle. La fraîcheur d’Ameenah Gurib-Fakim est en fait déconcertante. Très éloignée de l’idée que l’on pourrait se faire d’elle en regardant son parcours, ou son curriculum vitae.

Ameenah Garib-Fakima, 56 ans, a la carrure d’une pionnière. Ce n’est en effet pas la première fois que la scientifique se fait une place dans un environnement très masculin. Première femme professeur d’université de Maurice, elle fût également la première doyenne de la faculté des sciences, entre 2004 et 2010.

Son arrivée en politique a été très remarquée. Et salué par les médias mauriciens : c’est « un vrai changement, une avancée démocratique majeure pour la cause de la femme mauricienne », s’est notamment enthousiasmé un éditorial du quotidien national L’Express, cité par RFI.

Un symbole assumé

Mais c’est aussi pour cette raison que sa nomination a été perçue par certains comme une manœuvre politique. « On a dit que j’étais une carte politique puisque je suis une minorité, une femme, et une musulmane. Il y aura toujours une sorte d’interprétation ».

Ameenah Garib-Fakim a toutefois conscience que son statut de première femme présidente fait d’elle un symbole. « J’assume (…) Je suis une femme, et on doit faire sauter des verrous à ce niveau », a-t-elle ajouté.

Une renommée internationale

Ameenah Garib-Fakim est avant tout connue pour ses travaux scientifiques. Directrice générale du centre de recherche de phytothérapie de Maurice, elle a fait de la botanique sa spécialité.

Celle qui collectionne également les récompenses compte d’ailleurs s’appuyer sur son parcours dans les mois à venir. « Je suis de formation scientifique, ce qui exige beaucoup de discipline et de rigueur. Ce sont ces qualités que je pense apporter dans le fonctionnement de la présidence ».

La scientifique devenue politique n’en abandonne toutefois pas la botanique : « On abandonne jamais son p

 

 

 

remier amour », a-t-elle souligné dans l’Express.

Sa nomination n’était pas une surprise, mais Ameenah Gurib-Fakim pensait avoir un peu plus de temps devant elle avant d’entrer en fonction. En décembre 2014, le gouvernement avait promis de mener pour la première fois une femme au poste honorifique de président de la République de Maurice. Le nom d’Ameenah Gurib-Fakim, scientifique de renom, avait alors fait consensus.

Après la démission surprise de son prédécesseur Kailash Purryag, le 29 mai, Ameenah Garib-Fakim a donc été officiellement désignée à ce poste honorifique, qui se veut également apolitique.

Ameenah Garib-Fakima, 56 ans, a la carrure d’une pionnière. Ce n’est en effet pas la première fois que la scientifique se fait une place dans un environnement très masculin. Première femme professeur d’université de Maurice, elle fût également la première doyenne de la faculté des sciences, entre 2004 et 2010.

La nomination d’Ameenah-Gurib Fakim, bien accueillie parmi la population, symbolise une féminisation croissante de la vie politique mauricienne.

Elle sera secondée par une femme, la vice-présidente et présidente par intérim Monique Ohsan-Bellepeau, dont le mandat arrivera à terme dans trois mois.

Elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix « L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science » en 2007 et participé aux prestigieuses conférences « TED ».

L’Université Pierre et Marie Curie de la Sorbonne, France, a lui a également décerné le titre de Docteur Honoris Causa au Dr Ameenah Gurib-Fakim pour son parcours dans le domaine de la chimie, des plantes médicinales et aromatiques ainsi que pour son impressionnante bibliographie scientifique.

Titulaire d’une chaire universitaire en chimie organique à l’Université de Maurice, elle est actuellement directrice générale du centre de recherche phytothérapie (CEPHYR).

 

UNE VICE PRESIDENTE NOMMEE EN GAMBIE

mardi, janvier 24th, 2017
Partager

Mme Fatoumatta Jallow-Tambajang, une technocrate de carrière, a été nommée nouvelle vice-présidente de la Gambie par le président Adama Barrow, a annoncé son porte-parole lundi à Banjul.

Mme Jallow-Tambajang (65 ans) a travaillé au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au début des années 1990. Elle a ensuite été nommée ministre de la Santé par le président gambien déchu, mais avait quitté l’attelage gouvernemental pour retourner au PNUD, où elle a pris sa retraite il y a quelques années. Elle s’est illustrée dans la campagne de la coalition des huit partis d’opposition qui a remporté le scrutin présidentiel du 1er décembre dernier en Gambie.

Militante des droits des femmes, sa nomination a pour motivation la place à accorder aux femmes en politique, mais aussi ses compétences. D’après le porte-parole d’Adama Barrow, Halifa Sallah: « Fatumata Jallow Tambadiang a joué un rôle important. L’idée de réunir l’opposition vient d’elle, ainsi que la formation d’une alliance pour battre Jammeh. Elle a supervisé les primaires de l’opposition afin de faciliter la sélection d’un porte-drapeau».

« On a pris en considération l’équilibre » homme-femmes « pour la formation de l’équipe dirigeante » et « on ne peut pas mettre sur pied un gouvernement uniquement basé sur des nominations de politiques car cela sacrifierait les compétences », a ajouté M. Sallah.

« Des consultations sont en cours pour faire en sorte que certains technocrates fassent partie du gouvernement », a-t-il ajouté.

Barrow a prêté serment jeudi dernier à Dakar en raison de l’incertitude politique causée par le recours de Jammeh contre les résultats du vote du 1er décembre.

Mila BENDI, source AFP


Suivez-nous

Agenda

may, 2019

No Events

Nos activités Instagram

Voir Plus