Publications Taggées ‘hypertension des femmes’

L’HYPERTENSION ARTERIELLE ET LA FEMME (HTA)

dimanche, janvier 22nd, 2017
Partager

L’hypertension artérielle se définit comme l’augmentation chronique (permanente) de la pression exercée par le sang sur la paroi des vaisseaux sanguins, les artères qui sont des conduits cylindriques souples.

C’est la plus fréquente des maladies cardio-vasculaires et représente un facteur de risque prépondérant entrainant notamment  des complications pouvant aller jusqu’ au décès.

La pression artérielle est la force qui fait circuler le sang dans les vaisseaux pour alimenter les différents organes du corps via le cœur qui représente la pompe, d’où l’appellation cardio vasculaire. (Cœur et vaisseaux)

Lorsque la pression artérielle est trop forte, elle endommage les vaisseaux qui irriguent les organes « nobles », cela entraîne des effets tels que l’insuffisance rénale pour le rein, l’infarctus du myocarde pour le cœur ou encore les accidents vasculaires cérébraux (AVC) pour le cerveau.

La pression artérielle est représentée par 2 valeurs:

 la pression artérielle systolique, le premier chiffre le plus élevé  qui correspond au moment ou le cœur se contracte.

La pression artérielle diastolique, le deuxième chiffre qui correspond au temps de relaxation du cœur.

Une personne est déclarée hypertendue lorsque que sa pression artérielle est supérieure à 14/9 cmhg. Cette hypertension doit être retrouvée à l’occasion de 3 visites médicales  différentes  et de prises différentes  dans un intervalle de 3 à 6 mois.

Catégorie P  SYST. (mm Hg ) P  diast (mm Hg )
P Optimale ‹ 120 ‹ 80
P Normale ‹ 130 ‹ 85
Pré HTA 130-139 85-89
HTA Grade I 140-159 90-99
HTA Grade II

HTA Grade III

160-179

≥ 180

 

100-109

≥ 100

P Optimale ‹ 120 ‹ 80

 

LES FACTEURS FAVORISANTS L’HYPERTENSION ARTERIELLE SONT :

Le surpoids (indice de masse corporel IMCl>30 ,

Les  dyslipidémies, c’est-à-dire la concentration trop élevée des lipides dans le sang : cholestérol>7mmol /l ; -LDLC ≥1,60 g/L (4,1mmol/L) -HDLC ≤ 0,40g/L (1mmol,   le  Diabète traité ou non :   glycémie ≥ 1,26 g/l (7 mmol/L)   ,

La Sédentarité,

L’excès de sodium (Nacl ou sel),

L’excès d’alcool ( 3 verres/ Ho)   ( 3 verres/ Fe),

Le tabagisme.

Le cas particulier de la femme face a cette pathologie est du fait de ses hormones. Elle était considérée jusqu’alors comme protégée par rapport à l’homme et donc moins sujette à cette affection.

L’avènement du nouveau mode de vie, le stress, la contraception orale et une mauvaise hygiène  de vie tels que l’alcool et le tabagisme fréquents favorisent de plus en plus cette affection chez les femmes qui  étaient exposées qu’à partir de la  ménopause. Soit respectivement 25% des femmes entre 50 et 60 ans contre 50% après la soixantaine. Cela s’explique par la baisse naturelle des œstrogènes.

La grossesse avec ses variations hormonales mais aussi la prise de poids est un terrain propice à la survenue d’une HTA.

L’hypertension artérielle et la grossesse est un duo de plus en plus fréquent.

Que faire alors pour prévenir  et lutter contre la survenue de cette pathologie en pratique?

  • Un dépistage à chaque visite chez le médecin
  • La suppression du tabac et de l’alcool
  • Surveiller son poids
  • Manger sain
  • Faire des exercices quotidiens tels que 20 minutes de marche quotidienne
  • En ce qui concerne la contraception orale (pilule) les pilules micro progestatives faiblement dosées en oestro progestative sont les moins dangereuses.

 

Dr MELINA COMLAN

CHIRUGIEN PEDIATRIQUE

Née LE 24/04/1977 à Port Gentil

Experte en dépistage et sensibilisation des populations avec le mouvement Evangile et Sante sur les affections courantes notamment sur les facteurs de risques cardio-vasculaires et les complications neurologiques


Suivez-nous

Agenda

june, 2019

No Events

Nos activités Instagram

Voir Plus